Terre-Neuve-et-Labrador

À Terre-Neuve-et-Labrador, la planification de la gestion de l’ours blanc est un travail de collaboration entre le Department of Fisheries and Land Resources (Wildlife Division), le gouvernement du Nunatsiavut, le Conseil de cogestion de la faune et de la flore des Monts Torngat, le Torngat Wildlife, Plants & Fisheries Secretariat et l’Agence Parcs Canada.

L’Accord sur les revendications territoriales des Inuits du Labrador habilite le Conseil de cogestion de la faune et de la flore des Monts Torngat (en anglais seulement) à établir, modifier et supprimer la récolte totale autorisée (RTA) des espèces sauvages non migratrices, y compris l’ours blanc, et à recommander la désignation d’aires protégées et d’espèces en péril dans la zone visée par l'entente avec les Inuits du Labrador. Les recommandations du Conseil sont directement communiquées au ministre des Pêches et des Ressources foncières de Terre-Neuve-et-Labrador (responsable de la Wild Life Act). Le Conseil est composé de représentants du gouvernement du Nunatsiavut, du gouvernement provincial et du gouvernement fédéral.

Au parc national des Monts-Torngat, la gestion de l’ours blanc est coordonnée par le conseil d'administration coopérative, dans le cadre de l’Entente sur les répercussions et les avantages d’un parc pour les Inuits du Labrador. Ce conseil consultatif, qui relève du ministre responsable des parcs nationaux, compte des représentants nommés par le gouvernement du Nunatsiavut, la Société Makivik et l’Agence Parcs Canada. Il formule des recommandations à l’intention du Conseil de cogestion de la faune et de la flore des Monts Torngat, s’il y a lieu, et coopère avec lui dans la gestion de l’ours blanc et de son habitat.

Consultez des textes législatifs importants qui contribuent à l’aménagement et à la conservation de l’ours blanc à Terre-Neuve-et-Labrador.